Un autre budget!

Pour retourner à la page d'accueil régulière de la CACQ, cliquez ici.

L’austérité, une obligation?

Le gouvernement du Québec s’apprête à déposer un nouveau budget dans les prochains jours. Encore une fois, on nous ramène à l’avant plan cette véritable obsession qu’est l’équilibre budgétaire. Ce dont on parle moins, c’est le « comment » on compte arriver à cet équilibre.

La Coalition des associations de consommateurs du Québec (CACQ) et ses associations membres sont bien placées pour le savoir avec leurs 50 ans d’existence: depuis des décennies, ces « déficits zéro » se font à même le porte-feuille de la classe moyenne et des plus démunis par l’entremise de tarifs ou encore en sabrant dans la qualité et l’accessibilité des services publics. La population québécoise, doublement perdante, afflue en plus grand nombre à nos bureaux chaque année pour demander conseil, n’arrivant plus à joindre les deux bouts.

Pourtant, nous savons à la CACQ qu’avec un peu de volonté politique, un autre budget est possible! Cette page temporaire présente quelques idées à cet effet.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’équilibre budgétaire, oui, mais pas n’importe comment!

Nous ne sommes pas contre l’équilibre budgétaire, bien au contraire! D’ailleurs, lorsque les ménages éprouvant des difficultés financières viennent nous rencontrer pour obtenir des conseils et des solutions, nous cherchons naturellement à trouver un « équilibre budgétaire »… mais pas n’importe comment! Parfois, cet équilibre ne peut être atteint à court ou moyen terme.

Un budget gouvernemental est passablement différent d’un budget familial, nous en convenons. Néanmoins, dans les deux cas, il reste des principes fondamentaux à respecter pour atteindre un budget équilibré. Du côté des dépenses, on ne peut couper dans les besoins de base (santé, éducation, habitation, alimentation, etc.). Du côté des revenus, on ne peut pas se permettre d’omettre d’aller chercher certains revenus ou prestations disponibles.

Le problème

Le problème ici, c’est que le gouvernement de M. Couillard  compte arriver à son équilibre budgétaire en « déshabillant Pierre pour habiller Paul ». Or, les conseillères et conseillers budgétaires de nos associations vous le diront : les finances personnelles des ménages de la classe moyenne et des moins nantis sont au mieux précaires, sinon catastrophiques. Le taux d’endettement des ménages ne cesse de croître.

D’ailleurs, nos organismes n’en peuvent plus : dans un contexte de sous-financement et d’explosion de la demande de nos services, nous sommes confrontés à des gens en détresse pour lesquels peu de solutions existent : familles avec enfants à charge, jeunes adultes au chômage puis à l’aide sociale, travailleurs à bas salaire ou personnes vivant des situations de vie tel que maladie, séparation ou perte d’emploi, etc. Nous sommes littéralement exténués.

Nous le disons haut et fort à notre gouvernement : aller chercher l’argent là où il se trouve, et ce n’est certainement pas dans les poches de Monsieur Madame Tout-le-monde.

Les solutions

De l’argent et des solutions, il y en a des tonnes, comme le rappelle judicieusement la Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics avec sa campagne 10 milliards de solutions.

Toutefois, comme le démontrent les orientations actuelles du gouvernement, il ne sera pas facile de lui faire entendre raison. Seule la mobilisation pourrait faire infléchir ses obsessions idéologiques. Passez à l’action et consultez le site de la Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics ainsi que sa page Facebook!

La CACQ met la main à la pâte!

En cette période ou le dépôt du prochain budget provincial est imminent, la CACQ et ses membres ont entamé une série de communications publiques pour sensibiliser le public et nos dirigeants politiques.

Lors de ses communications publiques, le président du Conseil du Trésor, M. Coiteux, semble aimer dresser des parallèles entre budget familial et budget étatique. C’est dans ce contexte qu’en toute bonne foi, nous avons aussi personnellement invité les députés à venir nous rencontrer pour une «consultation budgétaire », puisque depuis 50 ans, le budget familial, c’est notre spécialité!

Ce faisant, nous souhaitons leur démontrer que d’autres avenues sont possibles afin de remettre le budget provincial sur les rails sans que la population en fasse les frais. Nous comptons aussi profiter de cette « consultation budgétaire » pour les sensibiliser à l’absence de marge de manœuvre des finances personnelles des QuébécoisEs, même lorsqu’elles sont bien gérées.

Nous afficherons certaines de ces actions et communications dans notre section « Actualités » en temps et lieu. Nous vous invitons aussi à nous suivre sur Facebook!

siteon0

                                                    – La Coalition des associations de consommateurs

Exemple de lettre envoyée par nos associations membre à leurs députés: CRIC – Invitation à une consultation budgétaire

La lettre envoyée par la CACQ à messieurs Couillard, Coiteux et Leitao: Soutien offert par les associations de consommateurs