Offre d’emploi : Responsable à la défense des droits des consommateurs

La Coalition des associations de consommateurs du Québec (CACQ) est à la recherche d’une candidature au poste de responsable à la défense des droits des consommateurs pour pourvoir un poste de 35 heures semaine pour une période d’une année avec forte possibilité de prolongation.

Si vous êtes intéressés, vous trouverez en pièce jointe, la description complète du poste.

Page web «Ensemble contre le projet de loi 34»

EnsemblePL34La Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI), l’Association québécoise des consommateurs industriels d’électricité (AQCIE), la Coalition des associations de consommateurs du Québec (CACQ), Union des consommateurs et Option consommateurs demandent au gouvernement de RETIRER LE PROJET DE LOI 34 visant à simplifier le processus d’établissement des tarifs de distribution d’électricité.

POURQUOI EXIGER CE RETRAIT ?

Pour protéger l’ensemble de la clientèle d’Hydro-Québec.

En enlevant d’importants pouvoirs à la Régie de l’énergie, le gouvernement du Québec prive l’ensemble de la clientèle d’Hydro-Québec d’un processus de fixation des tarifs d’électricité rigoureux et indépendant qui permet de limiter et de réguler les actions d’Hydro-Québec.

Rien ne justifie que le gouvernement veuille agir si vite et si abruptement dans un dossier aussi important que la tarification d’un service public essentiel.

Pour en apprendre plus, visitez ensemblecontrepl34.ca

Vendredi fou 2019

Cette grande journée de soldes spectaculaires devient le théâtre de pratiques d’hameçonnage et de stratégies de toutes sortes afin d’attirer les consommateurs vers leurs commerces : les produits disponibles en quantité restreinte en sont un bon exemple. La CACQ concentre ses efforts en s’attaquant à deux pratiques illégales, qui sont relativement répandues et intégrées aux stratégies de ventes de plusieurs commerçants: 

  • Les messages publicitaires annonçant un produit alors que le commerçant ne dispose que d’une quantité limitée du bien ou du service, sans en indiquer la quantité (ce qu’il est pourtant légalement obligé de faire);
  • L’omission d’informer le consommateur verbalement et par écrit de l’existence et du contenu de la garantie légale d’un bien lorsqu’il offre une garantie prolongée.

La CACQ a produit deux fiches d’information (tracts) à diffuser auprès des consommateurs en quête des meilleures aubaines, le jour du Vendredi fou.

Ces fiches contiennent les mises en garde qui permettront aux consommateurs d’identifier les cas de faute chez les commerçants, en lien avec les deux pratiques identifiées. Les consommateurs témoins de l’une ou l’autre de ces deux pratiques seront invités à faire valoir leurs droits auprès des commerçants et à déposer une plainte auprès de l’Office de la protection du consommateur.