ACHETER À CRÉDIT N’EST PAS GRATUIT

Jamais la sollicitation au crédit n’a été aussi présente. Les offres « 36 versements sans intérêt », « Payez seulement dans 12 mois » ou « Nouvelle chance au crédit » nous laissent croire que le crédit est gratuit et sans conséquence. Pourtant, il n’en est rien. Plus on achète à crédit, plus on hypothèque son budget et sa liberté d’action. On risque aussi de se retrouver dans une situation financière difficile.

D’ailleurs les statistiques démontrent bien que les ménages canadiens sont plus endettés que jamais. Le crédit à la consommation des ménages a augmenté de 29,3% depuis 2000 au Canada. En 2005, celui-ci augmentait deux fois plus rapidement que les revenus moyens des ménages. En fait, les ménages au pays sont endettés comme jamais.

Comment éviter de se retrouver dans une telle situation ? Il faut d’abord faire son budget, c’est-à-dire évaluer ses revenus et ses dépenses mensuelles. En faisant cet exercice, on peut ainsi connaître notre marge de manœuvre financière. Vous arrivez déjà en déficit ? Il faudra alors couper dans vos dépenses pour rééquilibrer votre budget.

Une seule carte de crédit devrait suffire pour combler les besoins courants à condition de payer son solde à chaque mois et d’ainsi éviter les frais d’intérêt. Exceptionnellement, elle pourrait servir à payer des achats importants ou à faire face aux imprévus.

Parlons maintenant de l’achat à crédit. Est-ce la seule solution possible ? Ai-je vraiment besoin de ce bien ? Puis-je attendre à plus tard, le temps d’économiser pour cet achat ? Est-il possible de l’acheter usagé ? Si vous optez pour l’achat à crédit, prenez le temps de lire attentivement les conditions inscrites dans votre contrat, tels les modalités de paiement, la durée du contrat et les montants à débourser en intérêt s’il y a lieu. Notez toutefois qu’en payant comptant, il est parfois possible d’obtenir certains rabais auprès du marchand.

Enfin, la meilleure solution pour éviter le surendettement est tout simplement de dire « Non, merci ! » à la sollicitation. Des paiements sans intérêt ? Une nouvelle carte de crédit à taux réduit ? Ce sont là des incitatifs à l’endettement. Il faut voir clair dans le jeu des émetteurs de crédit.

Si vous vous trouvez déjà en mauvaise situation financière à cause de vos dettes, vous auriez avantage à consulter l’une des nombreuses associations de consommateurs du Québec.

LA TENTATION DU CRÉDIT

« Achetez maintenant, payez plus tard », « Payez en 36 versements égaux, sans intérêt », « Zéro comptant », « Aucun crédit refusé ». Différents types de crédit sont disponibles mais tous n’ont pas le même taux d’intérêt. Certains taux sont très élevés (par exemple entre 18 et 29 % sur les cartes de crédit) et avant de prendre une décision, il serait sage de se renseigner afin d’utiliser le crédit le moins coûteux. Avant de succomber à la tentation du crédit facile, posez-vous les questions suivantes :

  • Ai-je les moyens d’emprunter ? Vous ne devriez pas consacrer plus de 10 à 15 % de votre revenu net au remboursement de vos dettes, excluant le remboursement du prêt hypothécaire.
  • Quelles seront les répercussions de cet emprunt sur ma famille ? Il est conseillé de discuter avec votre famille de votre décision de recourir au crédit et de ce qui vous semble important pour vous assurer une bonne qualité de vie.
  • Combien le bien ou le service m’aura-t-il coûté une fois que j’aurai remboursé la somme prêtée et payé les intérêts ? Vous saurez ainsi si votre achat en vaut le coup. Par exemple, si vous empruntez 500 $ à un taux de 18 % pour acheter un téléviseur, l’intérêt annuel sera de 90 $ ; vous paierez donc au total 590 $.
  • Si ma situation financière se détériorait, serais-je en mesure à la fois d’assurer mes frais de subsistance et de remplir mes obligations financières ? Avant d’emprunter, assurez-vous d’avoir les reins suffisamment solides pour faire face à un imprévu.

Le dossier de crédit

Votre dossier de crédit contient d’abord des informations personnelles (nom, adresse, date de naissance et numéro d’assurance sociale) et des données historiques, notamment l’adresse précédente, les coordonnées de l’employeur et les jugements contre vous. Votre dossier de crédit renferme de l’information sur le remboursement du crédit et vos autres dettes (loyer, services publics, etc.). Cette information est utilisée par les prêteurs afin de vérifier si vous avez omis de faire des paiements, reporté des soldes ou pour vérifier l’état de votre ratio d’endettement. L’historique de paiement est le facteur le plus important de votre cote de crédit. Les prêteurs évaluent le risque que vous présentez en matière de crédit à partir de cette information. Il est conseillé de vérifier votre dossier de crédit tous les ans parce qu’il peut y avoir des erreurs.

Toute cette information est recueillie par deux bureaux de crédit : Equifax et TransUnion. Vous pouvez demander votre dossier de crédit sans frais en faisant la demande par la poste. Des formulaires sont disponibles sur leurs sites Internet.

Échelle de cotation (les cotes) :

  • R0 -Trop nouveau pour une cotation ; crédit autorisé, mais non utilisé
  • R1 – Pas de paiement en retard ou pas plus d’un paiement en retard
  • R2 – Paie ou a payé dans les 30 jours de la date d’échéance, sans dépasser plus de 60 jours
  • R3 – Paie ou a payé avec plus de 60 jours de retard
  • R4 – Paie ou a payé avec plus de 90 jours de retard
  • R5 – Paie ou a payé avec plus de 120 jours de retard
  • R7- Effectue des versements régulièrement selon une entente spéciale
  • R8 – Reprise de possession (marchandise rendue de façon volontaire ou non)
  • R9 – Mauvaise créance ; placée en recouvrement ; incapable de localiser le client ; faillite

Pour obtenir une copie de votre dossier, vous devez simplement envoyer votre demande par la poste ou par télécopieur et joindre une photocopie de 2 pièces d’identité. Habituellement, la cote de crédit est indiquée sur ces documents.

(Pour le Québec)

EQUIFAX (www.equifax.ca)
Casier 190
Succursale Jean Talon
Montréal (Québec)
HlS 2Z2
Tél. : 1-800-465-7166
Fax : 514-355-8502

TRANS UNION DU CANADA
1600, boul. Henri-Bourassa Ouest
bureau 200
Montréal, Québec
H3M 3E2
Tél. : 1-877-713-3393
fax : 1-888-280-5538

(Pour le reste du Canada)

TRANS UNION DU CANADA
Case postal l 338 L.C.D.I.
Hamilton, Ontario
L8L 7W2
Tél. : 1-800-663-9980